Treize crânes

 Au 19ème siècle, des cranes de cristal ont fait leur apparition sur le marché européens, dont un appartient au British Museum, et un autre au Smithsonian Insttitution de Washington.
 
Authenticité :

 Selon les experts, les crânes n’ont pu être façonnés que par des outils du 20ème siècle. En effet, ces crânes sont intégralement constitués de cristal de quartz, le matériau le plus dur sur Terre après le diamant. Pour les façonner, il aurait fallu par exemple des forets recouverts de diamant, technique que les Amérindiens ne maîtrisaient pas. Les crânes provenant d’Amérique centrale, leur authenticité est sujet à controverse.
Deux journalistes de la BBC ont demandé au British Museum de procéder à des tests. Ces tests avaient pour but de déceler des marques d’outils. Voici les résultats:
– Celui du British Museum comporte des traces de meule .Il est donc post-colombien. 
-Celui de Washington aussi.

 Ils sont donc tout les deux considérés comme faux.
En revanche, un des crânes, dit "à la croix reliquaire" a bien été fait à la main. Il est daté d’un peu avant ou après la conquête espagnole. Sur ce crâne et celui de Anna Mitchell-Hedges, le porte parole du musée a déclaré :
"J’ai peur que nous ne soyons pas en mesure de faire des commentaires sur les deux autres crânes"…"L’équipe a reçu pour consigne  de ne pas faire de commentaires."

… Un chercheur de l’équipe aurait déclaré : " Ce sacré truc ne devrait même pas exister ! " le premier crane a ete retrouver en 1924 Grande stabilité physique, chimique et thermique. Il possède une polarité, réagit à la lumière et à l’électricité, directe ou par pression physique, son axe piézo-électrique est vertical et ses propriétés sont différentes dans chaque direction ; matériau utilisé comme oscillateur ou résonateur, en électronique et en informatique !!!. selon son axe de symétrie moléculaire, ce qui lui confère ces étonnantes propriétés optiques On suppose que les sculpteurs ont lentement et méticuleusement poli l’objet à la main avec un mélange de sable de rivière et d’eau, à partir d’un gros bloc anguleux de cristal de roche d’environ 3 fois sa taille.
En supposant cela, il aurait fallu plusieurs générations d’ouvriers, l’estimation avancée est de 300 années-hommes !!! ces analyse ne tienne en compte qu un seul crane mais les autres sont pareil et ont donc les méme proproprieté .

 A noter que le British Museum nie avoir fait ces analyses!
Quoiqu’il en soit, nous nous retrouvons avec 2 crânes authentiques sur les bras, celui à la croix et celui de AMH.

Mythes et traditions :
 Selon les mayas, les crânes contiendraient des informations capitales sur les origines de l’Homme et son destin.
Toujours selon les Mayas, les Itzas venus de Atlantiha (Atlantide en Maya?) ont donnés les crânes aux Hommes.
Cette légende se retrouve dans les textes sumériens, et les traditions orales amérindiennes évidemment
Ce qui est intéressant c’est que l’Atlantide a toujours fait parti de la tradition orale des peuples amérindiens.
Cette « légende » se retrouve en Amérique du Sud, dans les textes des anciens Sumériens de Mésopotamie et bien sûr dans le Timée de Platon.

 A Tula, une métropole toltèque (plus de 1000 ans), il y a un temple dédié aux Atlantes. Derrière ce temple, il y a un "mur serpent" orné de bas-reliefs. Sur ce mur on retrouve une série de serpents à crânes humains.
Ils représentent une série de serpents avec un crâne humain à la place de la tête.

 Nous savons que ces crânes étaient utilisés au cours de cérémonies dont la signification nous échappe. Cependant ces crânes sont anatomiquement parfait. Celui de AMH possède même une mâchoire articulée, ce qui lui le vaut le nom de "crâne qui parle" ou "crâne qui chante". Il ne serait pourtant pas le seul de ce type.

 Dans la tradition amérindienne, au début il y avait 12 mondes. La Terre était la planète des enfants. Les 11 autres mondes ont rassemblé leurs connaissances dans des "ordinateurs" holographiques, les crânes. Ces "Anciens" les ont offerts aux Hommes. En plus de ces connaissances, ils aidèrent les Hommes à fonder 4  grandes civilisations : Mu, Mieyhun, Lémurie et Atlantide. Les 13 crânes étaient gardés dans une pyramide appelée "l’Arche". Les Olmèques, les Mayas et enfin les Aztèques en ont été les gardiens. Ces derniers en auraient fait un mauvais usage. Pour cette raison, après la conquête espagnole, les prêtres ont dispersé les crânes, car ensemble ils renfermaient trop de puissance pour que les Hommes les utilisent avec sagesse.

Si l’Homme continue de prendre à la Terre sans rien donner en échange, la 4ème monde et le 5ème Soleil, qui finiront le 21 décembre 2012, seront les derniers. 

Histoire de “Max” le Crâne de Cristal 
P est pour les erreurs du Passé qui tuent Mère Terre     
E est pour les Efforts requis dans le partage de sa renaissance
A est pour Amour de toute L’Humanité, Rouge, Jaune, Noir et blanc
C est pour le Courage qui va nous falloir pour rectifier les erreurs et que tout soit juste
E signifie que cela n’est pas aisé. Ensemble nous allons devoir nous battre avec toute notre puissance/force, pour faire de ce monde un lieu meilleur. Grâce à notre Amour le résultat sera alors juste.
Max » est une authentique merveille, estimé être vieux de plusieurs milliers d’années. Beaucoup le considèrent comme un des plus anciens artefacts jamais trouvés sur cette planète. « Max » a été découvert au Guatemala. Il a été utilisé par des prêtres mayas pour la guérison, les rituels et la prière. Norbu Chen, un puissant guérisseur de la tribue tibétaine des Chapeaux Rouges, a étudié en Inde et dans la petite nation asiatique de Sikkim. Ses voyages l’ont amené en Amérique centrale où il a étudié avec des prêtres mayas. C’est eux qui l’ont mis en contact avec «Max, le Crâne de Cristal ». Il a travaillé avec lui pendant un moment. Ensuite, les prêtres mayas lui ont donné « Max » quand il les quittait pour continuer son chemin comme guérisseur. Ses voyages l’ont emmené à Houston, Texas (USA) où il a ouvert un centre de guérison. Il utilisait «Max, le Crâne de Cristal » pour canaliser son énergie de guérison envers des personnes en besoin.
HISTOIRE DE SHA NA RA

 C’est un ancien et magnifique crâne en cristal de roche, de taille humaine, il été trouve lors d’une exploration archéologique à Guerrero, au Mexique. Sa découverte date du début des années 1990, à l’époque où F.R. Nick Nocerino, (décédé en 2005), médium et expert reconnu mondialement sur les propriétés du cristal (quartz) et particulièrement sur les anciens crânes de cristal, avait indiqué à des amis où de tels artefacts chamaniques pourraient être découverts.

 Sha Na Ra est un outil chamanique ; sa fonction est d’accumuler et de communiquer la connaissance, d’établir des connections avec l’inconscient, d’ouvrir des portails vers d’autres dimensions et de stimuler la guérison.
Nick, maître chaman lui-même, comprenait le mystère et la puissance des cristaux de roche naturels. Il les considérait comme des « dons » de la nature à ceux et à celles qui désirent ouvrir la Porte à la connaissance de Soi et à l’accomplissement personnel ; à ceux et à celles qui désirent affiner leurs compétences dans l’art de la guérison ou qui désirent accroître leurs facultés psychiques.