La voie/Chant. Lune

La légende navajo raconte que c’est le " Peuple Sacré " les représentants du monde des Esprits qui ont enseigné ces cérémonies aux hommes-médecine. A travers la plupart des mythes dont sont issues les Voies, le héros se voit confier par les Etres Sacrés le traitement en relation avec l’histoire et les maux dont il souffre. A celui-ci, les dieux enseignent le " traitement " : les prières, les chants, les rites ; déroulant des peaux de bêtes qui portent des peintures, ils demandent au garçon d’en mémoriser les dessins, les couleurs (. les peintures devront être réalisées avec des poudres de roches issues du Canyon de Chelly pour le jaune, du Grand Canyon pour le rouge, (Voie de la grêle). Il est chargé d’en faire bénéficier les êtres humains des " quatre coins ".

Dans  « Homme-médecine et peintre de sable navajo : Hosteen Klah » , Franc Newcomb décrit de nombreuses cérémonies de guérison auxquelles elle a pu participer avec Hosteen Klah. On y apprend que certaines cérémonies rituelles de guérison peuvent durer des jours selon la gravité du malade et la Voie utilisée, jusqu’à cinq, voir dix jours . La formation de Hosteen Klah dura plus de 25 ans avant qu’il ne reçoive en 1995 seulement les pleins pouvoirs et le statut d’homme-médecine. Les chants sont souvent si compliqués que la plupart des medecin-man n’en connaissent très souvent que deux ou trois.

Les cérémonies de guérison navajo sont constituées de nombreux CHANTS traditionnels, mélopées, danses, peintures rituelles, prières sacrées, que l’on appelle les VOIES, comme la " Voie de la Bénédiction " ou encore la " Voie de la grêle " Elles doivent être exécutées à la perfection pour être performantes. Certaines Voies sont à jamais éteintes, mais certaines comme la " Voie de la Bénédiction " sont encore de nos jours célébrées et utilisées par des hommes-médecine dans le cadre de cérémonies sacrées et secrètes " Beaucoup de cérémonies en sont issues directement ou en découlent (rites de puberté) et plusieurs Chants possèdent des parties en commun avec cette Voie, " poutre maîtresse de la maison des chants. »

Chaque Chant ou Voie possède son propre mini-panthéon et révèle un aspect de l’Histoire Originelle. Chaque Chant " est associé à un mythe particulier qui raconte son origine, ainsi que les aventures du héros ou de l’héroïne qui l’a reçu des Dieux. " Ainsi, un chant se rattache et fait essentiellement référence à son mythe originel mais ce dernier ne détermine pas pour autant exclusivement la cérémonie.

  

Les cérémonies navajo sont centrées sur le maintien de l’harmonie, l’ " hozho " comme dans la " Voie de la Bénédiction " célébrée à l’occasion de la naissance d’un enfant, de la puberté d’une jeune fille ou de l’installation d’un nouveau hogan. Elles servent le plus souvent à guérir une personne malade physiquement ou mentalement, ou bien ayant été ensorcelée. Selon les symptômes du malade, l’homme-médecine exécute la VOIE la plus appropriée. La cérémonie du Chant de la Main-Tremblante, le plus souvent pratiquée par des femmes-médecine qui rentrent dans une sorte de transe, sert à deviner la nature du mal et à diagnostiquer le remède à appliquer. La véritable signification de chacune des Voies et le facteur qui détermine le choix de telle ou telle pour guérir une ..  Les symptômes pour lesquels un chant particulier est prescrit ont un rapport plus ou moins étroit avec le mythe qu’il illustre.

Il existerait plus de 50 Chants ou Voies, chacun(e) permettant de guérir certains types de maladie…

Un exemple la voie de la nuit :

La Voie de la Nuit ou " Yeibichai " est un chant de neuf jours  Lune.

Rites de purification : Le premier jour une petite peinture de sable est réalisée. Elle représente les quatre montagnes sacrées. Le hogan cérémoniel est béni avec de la farine de maïs sacrée ; le malade prend un bain de vapeur rituel (loge de sudation cérémonielle). Puis les assistants du medecin man massent le malade avec leurs baguettes de prière. Pendant ses rites de purification, les assistants du medecin man incarnent des divinités et se transforment en " instruments des dieux ". Ils ne cessent de hurler et gesticuler pour libérer le patient de sa maladie. Ce rituel est propre à la Voie de la Nuit.

Rites d’évocation : fabrication de bâtonnets de prière objets sacrés. Pendant toute la durée de ces étapes, des mélopées sont chantées et ponctuent les rites. Ces bâtonnets sont des offrandes destinées aux dieux.

Le soir de la quatrième nuit, les hommes veillent les divinités qui doivent partager un repas traditionnel navajo. Les masques sont béni par le patient avec du pollen. Des mélopées sont chantées jusqu’à l’aube. Le medecin man appelle les dieux à venir en secouant les masques rituels. A la suite de cette étape, de nombreuses forces bénéfiques ont été évoquées et vont favoriser sa guérison.  

Quatre jours suivants : identification et transformation :Bain de rituel, offrande de bâtonnets de prière, rite dans la loge de sudation, séance de fumigation, prière du medecin man. Une peinture de sable appelée " L’Image-de-l’endroit-qui-Tremble " est réalisée.

Neuvième et dernière nuit : récapitulation et libération du patient .

Le chant de la nuit (extraits)

Dans la maison faite d’aurore
Dans la maison faite de crépuscule
Dans la maison faite de sombres nuages
Dans la maison faite de pluie mâle
Dans la maison faite de sombre brouillard
Dans la maison faite de pluie femelle
Dans la maison faite de pollen
Dans la maison faite de sauterelles

Quand le sombre brouillard barre la porte
Le chemin pour le traverser se trouve dans l’arc-en-ciel
Quand les éclairs zigzaguent sur le faîte
Quand la violente pluie bat les cimes
Oh, mâle divinité !

Avec tes mocassins de nuage sombre, viens à nous
Avec tes jambières de nuage sombre, viens à nous
Avec ta chemise de nuage sombre, viens à nous
Avec ta coiffe de nuage sombre, viens à nous
Avec ton esprit enveloppé de nuage sombre, viens à nous
Avec le sombre tonnerre au-dessus de toi, élance-toi vers nous……

Avec l’arc-en-ciel accroché à la voûte au-dessus de ta tête, élance-toi vers nous
Avec l’obscurité lointaine faite de sombres nuages au bout de tes ailes, élance-toi vers nous
Avec l’obscurité de la terre, viens à nous

Je t’ai offert le sacrifice rituel
J’ai préparé le pollen pour toi.

Fasse que mes pieds se rétablissent
Fasse que mes membres se rétablissent
Fasse que mon corps se rétablisse
Fasse que mon esprit se rétablisse
Fasse que ma voix se rétablisse

Avec joie, je me rétablis
Avec joie, mon intérieur s’apaise
Avec joie, mes membres retrouvent leur force
Avec joie, ma tête devient calme
Avec joie, j’entends à nouveau
Avec joie, je marche


Insensible à la douleur, je marche
La lumière en moi, je marche
Sentant la vie, je marche.

Dans la beauté, je marche
Avec la beauté devant moi, je marche
Avec la beauté derrière moi, je marche
Avec la beauté au-dessus de moi, je marche
Avec la beauté au-dessous de moi, je marche
Avec la beauté tout autour de moi, je marche

Tout est fini dans la plénitude
Tout est fini dans la plénitude